RETOUR AU BLOG D'ACCUEIL

pour visiter d'autres passages couverts

 

 

Plan

 


Ouvert du lundi au samedi de 7h à 22h.
Longueur 80 m – largeur 4 m.

Inscription ISMH le 9 juin 1965 : façades et toitures sur les rues 2, rue du Bouloi et 19, rue Jean-Jacques Rousseau, façades, sols et plafonds sur le passage.  

 

 

 

 

Dreux d'Aubray, conseiller du Roi et lieutenant civil de la ville, prévôté et vicomté de Paris,  fait construire un hôtel particulier. Il est empoisonné, en 1666, ainsi que ses deux fils, en 1670, par sa fille, la Marquise de Brinvilliers, exécutée en 1676. L’hôtel est vendu en 1671 au trésorier Jean Dalliez qui le vend à son tour en 1675 au secrétaire du Roi Antoine Pélissier. Après la mort de celui-ci en 1696 il appartient à la femme du riche trafiquant Paul Poisson. Puis il appartient successivement à Piager de La Brosse en 1709, à son petit- fils le Marquis de Vérac en 1750, au Fermier Général du Haudry en 1755 et enfin au notaire de Quatremer en 1774 et à sa fille en 1800.

Benoît Véro, charcutier rue Montesquieu, achète l'hôtel en 1823 et avec son associé Dodat, charcutier rue du Faubourg Saint-Denis, rasent l’hôtel pour y construire une galerie néo-classique.  

Porche rue du Bouloi 01     Porche rue du Bouloi Mercure     Porche rue du Bouloi Hercule     Porche rue JJ Rousseau

Les entrées de la galerie sont des arcades ioniques couronnées d'un balcon. La façade de la galerie sur la rue du Bouloi est décorée de deux statues dans des niches qui représentent Hermès, dieu des commerçants, avec son casque ailé et un caducée à la main, et Héraclès vêtu de la peau du lion de Némée.

Christian Louboutin 01        Christian Louboutin 02        Christian Louboutin_altadama140

Christian Louboutin crée sa marque de chaussures et d’article de mode féminin en 1991 et ouvre sa première boutique le 21 novembre 1991 au 19, rue Jean-Jacques Rousseau. Elle occupe les modules 2, 4 et 6 de la galerie. Très vite la semelle de cuir rouge devient une caractéristique de ses chaussures et l’emblème de la marque.

Cordonnerie 01


Le 7 septembre 2009, Christian Louboutin associé au bottier Fred Rolland, ouvre la cordonnerie « Minuit moins 7 » au 10, galerie Véro-Dodat. Les semelles de cuir sont fragiles et glissantes. La cordonnerie est la seule à proposer des patins pour semelle résistants et antidérapants signés Louboutin et à pouvoir remettre une semelle identique signé Louboutin.

 

Septembre 2011, il ouvre son premier magasin pour homme au 17, rue Jean-Jacques Rousseau. Il occupe les modules 1, 3, 5 et 7 de la galerie.

La-Cour-des-Messageries-Generales-Lafitte-et-Gaillard-en-1839 couleur


La présence des " Messageries Laffitte et Gaillard ", proche de l’entrée du passage sur la rue Jean-Jacques-Rousseau, a contribué à son animation et sa réputation. Les voyageurs qui attendent leurs diligences vont flâner parmi les magasins à la mode.

 

Cafe de l'epoque

 

A l'entrée de la galerie, rue du Bouloi, se trouve le " Café de l'Époque " qui est fréquenté jusqu'au 26 janvier 1855, date de sa pendaison, par le poète Gérard de Nerval

 

Aubert editeur
Le 15 décembre 1829 ouverture du " Grand magasin de caricatures et de nouveautés lithographiques " tenue par Charles Philipon et son beau frère Gabriel Aubert. Les caricatures de Daumier, Gavarni, Cham ou Grandville sont exposées en vitrine. Ce qui provoque de véritables attroupements devant le magasin.

 

              La Caricature 01   Le Charivari 01   Le Charivari 02


Le 4 novembre 1830, Philipon fonde « La Caricature ».Balzac en est le rédacteur et Daumier le principal dessinateur. Il disparaît en 1835.
En 1832, création par Philipon du « Charivari », journal publiant chaque jour un dessin. Il est racheté en 1837 et quitte le passage.

Rachel par William Etty en 1840

 

La jeune comédienne Rachel habite au deuxième étage du n°23 de la galerie un appartement de 1838 à 1842.
Ci-contre son portrait par William Etty en 1840 

 

 
Elle a été restaurée dans les années 1980 et en 1997.

 

RETOUR AU BLOG D'ACCUEIL

pour visiter d'autres passages couverts